Le Don de Sang

Grâce à ce site, l'ADBS Paris souhaite vous informer et vous sensibiliser au Don du Sang.

La sécurité Transfusionnelle

La sécurité Transfusionnelle

Hygiène, sécurité et qualité

Pour chaque donneur, le matériel utilisé lors du prélèvement est stérile et à usage unique.

Les tests de dépistage des maladies transmises par le sang sont effectués de manière systématique sur chaque don.

Le matériel de prélèvement est stérile et à usage unique. De nombreux contrôles sur les produits garantissent la meilleure qualité des produits sanguins distribués aux receveurs.

Fenêtre sérologique

Chaque don est obligatoirement précédé d’un entretien médical et d’un examen clinique. C’est une étape essentielle pour garantir une sécurité optimale, tant pour le malade que pour le donneur. En effet, il existe toujours un délai, entre le moment où une personne est infectée par un virus ou une bactérie, et le moment où celle-ci est décelable par les tests : cette période est appelée la « fenêtre sérologique ». Au cours de l’entretien, le médecin se renseigne sur l’état de santé et la vie personnelle du donneur, et détermine si le donneur a pu être en contact avec un virus ou une bactérie.

L’une des clés de la sécurité est donc l’honnêteté et la sincérité du candidat au don au cours de l’entretien médical. Celui-ci est confidentiel et couvert par le secret médical. Il doit constituer une relation de totale confiance et de respect entre le donneur et le médecin.

 

Dépistages

Après le prélèvement, chaque don est testé et analysé. Les échantillons sanguins recueillis dans les tubes sont soumis à une série d’analyses et de tests de dépistage, comme : le groupe sanguin (ABO et Rhésus) ; la recherche d’anticorps irréguliers dirigés contre les globules rouges ; le dépistage de maladies transmissibles par le sang (syphilis, hépatites virales B et C, VIH, HTLV).

Malgré les progrès enregistrés dans les techniques de dépistage et les tests qui sont réalisés sur le sang donné, un très faible risque résiduel subsiste. Il est lié au prélèvement d’un don de sang entre le moment où une personne est infectée et le moment où la maladie est décelable : on appelle ce délai la fenêtre sérologique. C’est pourquoi l’entretien médical et la sincérité du donneur sont un complément indispensable des tests effectués par l’EFS.